Encore un livre que je ne lirais pas entièrement !

Mon premier "échec" face a des romans dont les enfants sont les malheureux héros, remonte à presque un an. A l'époque, nous revenions de Barcelone oû nous avions passé les fêtes de fin d'année. Les attentats en France étaient proches, la police des frontières étaient sur les dents (ha la frontière, #Le Perthus, #La Jonquere !!!) ... nous avons été retenus 5h00 dans les bouchons, autant dire une éternité ! Et donc une autoroute -::))) de temps libre, s'ouvrait à nous. Avec M.Love nous alternions la conduite et la lecture de Maman à tort de #MichelBussi. Ce livre était dans ma hotte ; comme tous les ans, Papa & Maman avaient religieusement pris des notes devant les émissions littéraires pour, le moment venu, faire un choix et m'offrir Mon livre de Noel, avec la petite dédicace que je réclame si elle n'y est pas ! Et là, dans ces embouteillages, malgré le temps qui s'étirait, interminable, j'ai stoppé ma lecture. J'ai fait un transfert : cet enfant qui affirme à qui veut l'entendre que ses parents ne sont pas ses parents, m'a littéralement bouleversée. Je me suis revue, quelques années auparavant, alors que nous revenions de #LaRéunion face à mon fils qui me regardait comme une inconnue et qui a fini par me tourner le dos pour pleurer sur l'épaule de sa Manou...cette vision est encore un déchirement et pourtant, celà fait déja 11 ans.

Et bien hier soir, rebelotte : j'ai stoppé ma lecture. Pourtant, je partais confiante. J'avais lu de bonnes critiques sur le site de #Abracadabooks, j'étais pleine de bonnes résolutions et prête à affronter cette histoire d'enfant disparu...mais patatras, je me suis arrêtée à la page 65 et je n'irais pas plus loin dans la lecture de Ne pars pas sans moi de #GillyMacmillan. Ce qui est certainement dommage car d'après ce que j'en vois, le récit de cette disparition alterne entre le point de vue de la mère et celui du policier en charge de l'enquête. Donc, la construction est assez originale mais pour autant, mon aventure s'arrêtera là ! Donc, je cède ce roman (qui jele précise n'est pas un cadeau de la hotte) à qui veut le lire !

Maman a tortNe pars pas sans moi

Bisous, Bisettes !